Nature Relax et Tourisme en chaque saison – Natura, Relax e Turismo in ogni stagione

Tourisme dans la nature

En Italie le tourisme enregistre depuis quelques années une croissance par sa présence en Montagne. percorso saluta m
Indubitablement le besoin de repos trouve en la montagne un climat idéal pour récupérer les énergies que les rythmes de la vie dans les cités urbaines tendent à épuiser.

Le silence, le contact avec la nature, le dialogue simple et désintéressé sont des valeurs que le touriste recherchent et trouvent en montagne. Roncobello, pour cela, est un endroit particulièrement indiqué.

La nature est encore présente, par la couleur verte de ses bois et forêts, par l’eau de ses sources et de ses lacs préalpins, les cimes des montagnes faites de roches calcaires, une flore richissime de plantes et fleurs et la faune, au détour d’un chemin on peut rencontrer un chevreuil, une marmotte, de voir voler un faucon ou l’aigle royal.

Hiver comme été

La tradition de Roncobello s’est développée au début du XX siècle avec le tourisme estival, et son altitude de 1009 m dans l’amphithéâtre du mont Menna et du Branchino offre une ambiance suggestive aux passionnés des vacances à la neige.

Le tourisme estival devient un tourisme de toutes les saisons, Roncobello s’en rend compte et commence à se mobiliser pour s’équiper et offrir un niveau de service que ces nouvelles exigences demandent.

Faune et flore

Les sapins, pins, mélèzes, frênes, tilleuls, châtaigniers, chênes forment un patrimoine boisé sur tout le territoire de Roncobello.

Dans les bois et les prairies abondent les fraises, framboises, myrtilles, mûres, champignons. La faune typique de nos montagnes s’est considérablement développée :
Le chamois, le chevreuil, le renard, les écureuils, les cerfs, le lièvre commun, le lièvre blanc, le faisan, le tétras Lyre, la perdrix et l’aigle royal ont trouvé un habitat naturel. Alors que dans les lacs et les rivières vivent cachées les truites arc-en-ciel ou fario . Un temps, on pouvait rencontrer l’ours, les derniers qui ont été abattus, le furent à la fin des années 1700. En 2008, de nouveau un ours à été aperçu du coté nord du mont Arera dans la haute vallée Seriana.

Traduction de la brochure "Roncobello, ti accoglie e ti informa"
par Alain Milesi et avec l'aimable autorisation de l'office du tourisme de Roncobello.